One Piece Chronicle


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jaag Destiny Juncal → This is my life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Jaag Destiny Juncal → This is my life   Ven 15 Oct - 23:48



Jaag Destiny Juncal


« Recevoir le coup final dans le dos est le comble du déshonneur... »




La vie n'est pas triste. Elle a des heures tristes.
NOM, PRÉNOM(S) -Juncal. Jaag, Destiny,
DATE, LIEU DE NAISSANCE & AGE - Il est né un 11 Novembre (il a tout juste 17 ans), à Water Seven,
SEXE - Il est hétérosexuel,
RACE - C'est évidemment un homme,
ORIGINES - Elles sont inconnues, il a était adopté quand il était jeune,
LIEU OU VOUS COMMENCEZ - Il débute son aventure à Shimotsuki,


FACTION - C'est un jeune pirate,
PROFESSION EXERCÉE - Il est cuisinier,
GRADE SOUHAITÉ - Capitaine,
OBJECTIF/BUT - Il souhaite plus que tout découvrir son lourd et sombre passé, il rêve également de devenir un pirate renommé,
RANG - « I live my life »

FRUIT DU DÉMON / CAPACITÉ DEMANDÉE :
Hie Hie No Mi / Givro-fruit : le corps de celui qui le mange se transforme en glace. Il est capable de geler n'importe quoi et quasiment n'importe qui, lancer des vagues surpuissantes d'air glacé qui peuvent tout geler sur son passage et est immunisé aux différentiels de température quand celui-ci intensifie son degré de fraicheur. Ce logia est redoutable, car il peut neutraliser les opposants en un tour de main ou même glacer une mer entière pendant 1 semaine selon les dires de celui qui le possède . Ce logia est dans son élément lorsqu'il fait extrêmement froid. De plus il peut se "reconstruire" s'il est brisé.

ARMES ET / OU OBJETS :
Jaag possède une arme à feu complètement banale, il porte sur lui un poignard extrêmement coupant avec une lame très résistante et un manche unis de cristaux qu'il cache généralement dans sa poche intérieure droite de chemise, et pour finir il porte généralement dans son dos un sabre faisant parti des 21 grandes lames : le Shuusui dont on ne sait pas encore comment il en a eu la possession.

DESCRIPTION PHYSIQUE :
Jaag est considéré comme un jeune homme avec beaucoup de charisme. En effet très peu de demoiselles ne lui résiste. Il est vrai que du haut de ses un mettre quatre-vingt, il est loin d'être maigrichon. Il est même du genre musclé. Il n'est ni en sur-poids ni en sous-poids. Il est tout à fait dans la norme. Dans les environs des cinquante kilos. Il faut dire que notre Jag' fait très attention à son alimentation et s'assure d'être toujours au top de sa forme. Au delà de cette grande taille et de cette musculature à en faire bavé plus d'une, se cache un jeune homme au cheveux noir mi-long, coiffer en bataille. Grâce aux rayons du soleil on peut souvent apercevoir que ceux-ci changent de couleur. Ils tournent au bleuté. C'est assez surprenant. Si on descend plus bas, on arrive au niveau de ses yeux. L'intensité de ceux-ci est aussi frappante que le trou noir de cet univers. Oui effectivement ils sont noirs. Descendons encore un peu plus. On arrive donc entre son nez et sa bouche. Ils sont tout deux assez bien dessinés. J'ajouterais même que sa bouche est fine. Je ne vais pas m'attarder ici, alors descendons encore plus bas. Nous arrivons donc au torse. Il porte un tatouage représentant une flamme glacée. Étant donné qu'il ne l'a pas voulu, ce serait plutôt une marque. Qu'elle est la différence ? Et bien, disons que Jag' supporte mal cette marque. En effet il ne sait absolument pas la signification de celle-ci. Tout ce dont il se souvient, c'est qu'il l'a acquis pendant une période très difficile de son enfance. Il est également pas mal bronzé. Côté vestimentaire, Jaag reste dans le classique. Chemises de toutes sortes, à carreaux, uniformes, à motifs, toujours accompagnés d'un collier accrocher autour de son coup ainsi qu'un bracelet remonté sur l'avant bras. Il porte très régulièrement un pantacourt gris foncé à multiples poches qui lui arrive juste en dessous des genoux. Et pour finir il porte de petites bottines 'masculines bien sûr ' qui lui monte jusqu'à la cheville. Parfois quand l'envie lui prends il est un peu plus extravaguent que d'habitude. En restant sur des occasions, il porte quelques fois un bandana bleu à motifs verts.

DESCRIPTION PERSONNALITÉ :
Jaag est une personne sociable. Très sociable. Être en compagnie de ses amis, d'inconnus, d'être humains tout simplement est une des multiples choses qui le rendent heureux. Il traine souvent en bande avec ses amis. Ses fous rires, cette complicité, ses choses que personnes autre ne pourraient comprendre... C'est ça que Jaag ne pourrait se passer. Certains n'aiment pas être en compagnie d'inconnus. Pour lui c'est tout le contraire. Parfois il accoste même des étrangés comme si ils se connaissaient depuis toujours. Jun' est comme ça. Il aime plus que tout faire la connaissance de nouveaux amis. Bien que parfois vous ne pourrez pas l'approcher, ni même entendre le son de sa voix. Comme tout être humain, il a aussi de temps à autre des coup de blues. Des moments de solitudes. Des moments de doutes et de tristesses. Personne ne sait réellement la raison de ces changements d'humeurs. Pour tout vous dire, Jaag est quelqu'un d'incroyablement nostalgique. Son passé en est l'unique responsable. Il déprime aussi très souvent. Lorsque cela se produit se n'est pas pour rien. Il a toujours une raison. Sauf que la plus part du temps il reste sous silence. Il se force d'être amical, de rire avec les autres. Parce qu'il ne supporte pas qu'on s'inquiète pour lui. C'est dans sa nature. Bien sûr tout son entourage le connait, ils savent donc qu'il n'est pas naturel. Mais c'est cet effort que les autres admirent. En dehors de tout ça, c'est une personne très joyeuse, toujours de bonne humeur et prêt à faire des tonnes de blagues à tout moments. C'est sous cet angle que les autres le connaisse. Il est très curieux ça il faut l'avouer. Ne cherchez pas à lui cacher quelque chose. Il le découvrira tôt ou tard. Cette curiosité n'est pas un avantage. Il ne faut pas oublier que c'est avant tout un pirate! Et comme on dit, "La curiosité est un vilain défaut". Il en est conscient. Mais c'est plus fort que lui. Autre point, les petits détails l'agacent plus que tout. Ça le met dans un état pas possible. C'est une personne de grande confiance. Il sait garder le silence lorsqu'il le faut, il a une confiance de fer envers ses amis, c'est également pour ça qu'il faut éviter les coups bas avec lui. Jun' est quelqu'un de calculateur, de réfléchie et stratégique. Chaque mots, chaque gestes. Tout est réfléchie. Et rien est laisser au hasard. C'est comme ça. Il ne supporte pas les personnes intolérantes n'ayant aucun savoir vivre. Pour lui nous sommes tous égaux. Il n'y a pas d'êtres au dessus des autres ni au dessous. Bien sûr dans le monde dans lequel nous vivons cela lui posera certainement problème. Il admire très fortement les personnes se battant pour leurs rêves. Même s'ils doivent en mourir. Pour lui c'est ça la détermination... en parlant de ça, Jaa' est une personne très déterminé. Il ne recule devant rien. Et surtout si c'est pour réaliser un de ces rêves. Il sait reconnaitre les justes valeurs, que ça concerne des personnes, des objets ou même des vies. Autre chose! Certes il a beaucoup de qualités, mas il a aussi ses défauts! Parmi eux, il y a le vol. Oui durant son enfance il dû apprendre l'art du vol. Il n'eus pas le choix. Même aujourd'hui qu'il mène une vie plus ou moins normale il continu de voler. Bijoux, trésors, argents... Tout ce qu'il peut il le vole. Autre défaut, c'est un excellent comédien. Il ment comme il respire. - Bien sûr quand il le faut - et donc il a un certain don pour tromper les autres. C'est très pratique. C'est aussi un très grand jaloux. Il ne supporte pas de voir quelque chose de mieux que ce qu'il a. Il a un très grand sens des responsabilités.

Spoiler:
 


Dernière édition par Jaag D. Juncal le Sam 16 Oct - 11:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Jaag Destiny Juncal → This is my life   Sam 16 Oct - 0:03

    HISTOIRE :

    THIS IS MY LIFE
    Son enfance



    Tout débuta un quinze mars, dans les rues étroites de Water Seven, la citée d'eau. Alors que l'humidité se faisait ressentir, que l'odeur des poissons revenant de la pêche envahissaient mes narines, que les goutes d'eau s'écrasèrent sur le sol, que les claquements de pas se faisait entendre sur le pavé, et que le gout salé de mes larmes éteignirent ma bouche, je dévalais sans trop savoir ce que je faisais là les avenues de la grande citadelle. A l'époque je n'avais pas plus de sept années. Sept années de vide, de confusion et d'incompréhension. Aucun souvenirs des moments passés avec mes proches, ni même le souvenir d'en avoir eu. Cette partie de ma vie n'est qu'un immense trou noir. Pour moi ma vie ne commença qu'à ce moment-là. Je n'étais encore qu'un gamin inconscient, sans aucun résonnent, sans aucun savoir vivre. Je n'avais plus aucun souvenir de ma propre identité. Je ne m'étais encore jamais vu dans un miroir. Je vivais sans réellement savoir qui j'étais finalement. Je ne savais pas si j'étais humain, si j'étais maigre, si j'étais moche... A ce moment là évidemment les plus âgés commerçants se posèrent des questions. Il est vrai que voir un si jeune enfant seul dans une si grande ville et celle-ci ayant toutes les rues entourés d'eau... Moi, je ne savais pas quoi faire. J'étais dans les vapes. Je continuais de pleurer en espérant de trouver quelqu'un pour m'aider à retrouver mon foyer, ma famille. J'étais vêtu d'un t-shirt vert anis à manches courtes et d'un short s'arrêtant juste au dessus de mes genoux. Je me rappelle marchant pieds nus dans ces allés glaciales et humides. Il pleuvait des cordes. J'avais froid, j'avais peur, j'avais faim, et j'étais horriblement fatigué. Quand j'y repense aujourd'hui je me demande même comment j'ai pu survivre. Je ne savais pas lire, je ne pouvais donc pas savoir où allais-je. Ni même obtenir quelques informations venant des journaux hebdomadaire entreposé en pile près des murs protégés pas des paravents. J'étais donc perdu. Il n'y avais aucun espoir. Aucune chance de survie. Les regards étaient braqués sur moi. Pourtant personne ne venu me porté secourt. Je commençais à perdre l'équilibre et à perdre conscience. Ma vision se troublais. Je finis par m'écroulais sur le sol gelé et humide. Agonisant. Ça peut paraître excessif comme sentiment, mais c'est tout à fait ce que je ressentais. Lorsque je repris conscience j'étais allongeais dans un grand lit. La couette volumineuse qui était posé sur moi était bien chaude. Sur mon font je sentais une sorte de matière synthétique humide. Je posa ma main sur une de mes deux joues, et j'étais brûlant. Mes mains elles, étaient glacés. Sand doute à cause de la basse température. Je regardais autour de moi, j'étais dans une maison, plutôt spacieuse. Les murs étaient faits de pierres apparentes, les fenêtres étaient closes ainsi que ses volets, il y avait une odeur de nourriture qui flottait dans l'air, j'avais un gout pâteux dans la bouche et j'entendais comme de une mélodie au travers de la pièce où je me trouvais. C'est alors qu'apparue une jeune femme, blonde, grande, plutôt mince, aux yeux bleus. Elle portait sur elle une bassine remplie d'eau bouillante. Elle s'approcha du lit sur lequel je me reposais. Elle me lança un regard que je n'ai toujours pas oublié. Ce regard d'inquiétude. Elle posa sa main contre mon front. Et repartit en direction du grand couloir juste en face. J'avais un sentiment de confiance envers elle. Pourtant je ne l'a connaissait pas, pourtant elle réussit à me guérir de cette sérieuse fièvre, et nous avons tissés des liens au fur et à mesure que le temps passa... Quelques années passèrent. J'avais exactement quatorze ans. La femme qui m'a élevé jusqu'à aujourd'hui prit la décision de me laisser continuer ma route, seul. Elle mourut d'une maladie incurable juste sous mes yeux. Ça me mis dans un état critique. Je n'osais plus sortir de chez moi, je ne mangeais presque plus, et je n'arrivais pas à dormir. Tout ça pendant plusieurs mois. Je réussis à dormir que très tard, j'avais tellement de retard là dessus que je dormis plus de cinq jours d'affilés. Je retrouva l'appétit petit à petit, et je recommencer à sortir. La cause de tout ces changements c'est une phrase qu'elle n'arrêtait pas de me dire : "Bats-toi pour tes rêves, même si les pires choses arrivent...". En l'occurrence son décès est l'une des pires choses que j'avais imaginés. Mais c'est la vie. Ce n'est pas la première personne que je risque de voir disparaître. Surtout si ; je deviens capitaine...


    Son adolescence



    Quatorze ans. C'est cet âge décisif qui fît que mon présent est ainsi. J'étais retournais au point de départ. Personne a qui me confier, personne à qui parler, personne à qui donner ma confiance. La seule qui en eu la chance est partie rejoindre les cieux en silence. Je déprimais très régulièrement. Je repensais à ces moments inoubliables, ces moments de complicités, de délires comme ces moments de tristesses. Cette confiance que je lui avait accordée ne sera jamais redonnée à quelqu'un d'autre. C'est elle qui m'a soigné lorsque j'en avais besoin, c'est elle qui me nourrissais malgré son manque d'argent, c'est elle qui me logeais même si elle devait faire des investissements, elle a fait tant de choses pour moi. Je n'aurais jamais plus la chance de la remerciée. Elle n'aimerait pas que je parle comme ça. Elle m'a apprit que la vie valait la peine d'être vécue, et qu'il fallait accepter les choses telles qu'elles sont. J'espère qu'elle repose en paix. En souvenirs, il me reste l'apprentissage qu'elle me donna en matière de cuisine. Elle aimait ça par dessus tout. Une manière pour elle de s'évadée de l'instant présent. Elle cuisinait extrêmement bien. Je n'ai jamais remangé mieux qu'à cet époque. Je devais faire une croix sur tout ces souvenirs. Je devais penser à mon avenir avant tout. Je ne venais que de commencer ma vie. Et encore, je ne suis qu'un adolescent. J'étudiais d'ailleurs la médecine. Pour la simple et bonne raison que j'espérais de tout cœur ne plus à revivre ça. De voir quelqu'un mourir sous mes yeux sans pouvoir rien faire. Je désirais plus que tout, pouvoir guérir toute les maladies présente sur cette terre. Je ressentais une certaine culpabilité. Je n'aurais pas dû en avoir, mais de savoir qu'il pourrait y avoir un remède qui aurait put sauvé ma mère... Je me sentais coupable de ne pas l'avoir trouver. Et je le suis toujours aujourd'hui. Je ne me le pardonnerais jamais. "Un jour tu prendra ton envol, mon fils,". Elle me répétait cette phrase sans cesse. Et depuis elle résonne toujours dans ma tête. A chaque moment de vide. Cette partie de ma vie me poussa à prendre une décision. Seul ma mère connaissait mon rêve et mon but à atteindre. Il était temps de me prendre en main et de suivre mon propre chemin pour avoir une chance de les réalisés. Elle m'encourageait à les accomplires. Pour elle les ambitions que j'avais, étaient fantastique et prouvaient que j'avais du cœur. Deux ans plus tard, alors que j'avais une bonne maitrise de la médecine je pris plusieurs précautions avant de partir pour ma grande aventure. Entre temps j'appris à jouer du piano et du violon, et depuis ma plus jeune enfance j'avais appris à manier le sabre grâce aux leçons que me paya ma mère. J'avais donc à mon actif plusieurs connaissance qui me seront utiles à ma survie et d'autres à des fins personnels. La médecine, la cuisine, l'art de manier le sabre et la musique. Je m'acheta une arme à feu et avec le peu d'argent que ma mère me légua, je me fis construire un bâteau. Je me battrais pour qu'elle soit fière de moi, même depuis le paradis.

    "Je deviendrais un pirate renommé, et je découvrirais mon passé!"



    Son présent



    Dans notre temps présent, je viens tout juste d'avoir dix-sept ans. Ça fait à peu près un ans que je vogue vers l'inconnu, en quête de sensation forte et je suis sur le chemin devenir un pirate reconnu aux yeux de la marine et du gouvernement. J'ai découvert plusieurs îles que je n'avais encore jamais vues, ni même entendues parler. U.C


    Son futur



    U.C


    Son départ



    U.C



    Codage by *~Simba
Revenir en haut Aller en bas
avatar Maître du Jeu

F O N D A T E U R - Maître du Jeu.


« Inscrit(e) le » : 20/08/2008
« Sexe » : Masculin
« Messages » : 265
« Où es-tu ? » : I'm the game.
« Objectif(s) » : Maintenir la bonne humeur et la bonne ambiance de la communautée.
« Citation » : Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

Feuille personnage
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)
Relations:
MessageSujet: Re: Jaag Destiny Juncal → This is my life   Sam 23 Oct - 13:51

Selon les règles, nous accordons une limite de 10 jours. Cette limite va bientôt être dépassé. Nous allons donc être dans l'obligation de supprimer votre présentation et votre compte si vous ne donner pas signe de présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Maître du Jeu

F O N D A T E U R - Maître du Jeu.


« Inscrit(e) le » : 20/08/2008
« Sexe » : Masculin
« Messages » : 265
« Où es-tu ? » : I'm the game.
« Objectif(s) » : Maintenir la bonne humeur et la bonne ambiance de la communautée.
« Citation » : Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

Feuille personnage
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)
Relations:
MessageSujet: Re: Jaag Destiny Juncal → This is my life   Lun 25 Oct - 14:01

Fiche refusée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jaag Destiny Juncal → This is my life   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jaag Destiny Juncal → This is my life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Chronicle :: « Introduce » :: « Who I am ? » :: « Présentation Personnage » :: « Fiches refusées »-
Sauter vers: